Vivre avec plusieurs chiens, comment s’organiser pour préserver le bien-être de chaque individu au sein du foyer

vivre avec plusieurs chiens presentation
Facebook
Twitter
LinkedIn

Avant toute chose, une petite présentation de notre foyer « multi-chiens » s’impose !
Notre foyer est composé de 4 formidables chiens :

  • Marty, border collie de 7 ans.
  • Pheïko, laïka de Iakoutie de 4 ans.
  • Imik, husky de 3 ans et demi.
  • Sun, berger australien de 2 ans.

et de 2 humains : mon conjoint et moi-même.

Dans les lignes qui suivent, je vous livre les outils, astuces et difficultés rencontrées dans notre vie avec plusieurs chiens, c’est parti !

vivre avec plusieurs chiens presentation

Les compétences clés pour vivre avec plusieurs chiens : observation et interprétation du langage corporel

Lorsqu’on vit avec plusieurs animaux de façon générale, il est essentiel de veiller à ce que chaque individu vive dans un bien-être : qu’il mange à sa faim et sans stress, qu’il ait accès à de l’eau à volonté, qu’il possède un ou plusieurs espaces de repos, qu’il ne vive pas dans la douleur, que ses besoins physiques et mentaux soient comblés, que ses besoins sociaux soient également remplis, etc.

Pour pouvoir observer cela, il est indispensable de posséder des compétences en lecture du langage corporel de l’animal : dans mon cas des chiens. En effet, il est important lors de l’introduction d’un nouveau chien dans le foyer de faire en sorte que tout le monde se sente bien. Grâce à la lecture et l’interprétation du langage corporel des chiens, nous pourrons éventuellement prévoir des aménagements de l’environnement ou des entraînements spécifiques.

Aussi, même après plusieurs mois ou années de vie ensemble pour les chiens, j’estime personnellement que les interactions entre eux doivent être constamment observées et même qu’elles doivent « rester sous surveillance ». Avec l’âge pour les plus vieux chiens ou la puberté qui progresse pour les plus jeunes par exemple, des douleurs ou des paramètres peuvent changer. À nouveau, observer nos chiens nous permet de prendre des décisions comme : pousser les examens de santé pour un chien, balader un individu en individuel quelques temps, séparer deux individus lors des repas, etc.

Aujourd’hui, de nombreuses ressources sur le langage corporel canin sont disponibles dans des formations, lectures ou articles, cette compétence peut donc être travaillée chez chacun d’entre nous !

Passer du temps de qualité avec CHAQUE chien est indispensable

vivre avec plusieurs chiens temps de qualite

Pourquoi est-ce aussi important ?

Passer du temps individuellement avec chacun des chiens permet de maintenir et améliorer la qualité
de notre relation ensemble, avec CE chien.

Un des chiens peut être en demande d’une attention particulière, d’une activité ensemble ou d’un moment de connexion, dans une situation particulière ou simplement parce qu’il en plus envie ou besoin.
Chaque chien étant unique, le temps passé ensemble ou le type d’activité partagée, sera adapté à l’individu. Ce chien peut posséder des contraintes physiques, des contraintes liées à son état émotionnel vis-à-vis de l’environnement, des préférences en ce qui concerne les activités ou des envies ou non à l’instant T.

Je crois que ce point est « mon point préféré » ! Même si cela me demande quatre fois plus de temps, j’adore passer du temps avec chacun des loulous, les voir évoluer individuellement en balades, en entraînement et en sport canin. C’est vraiment incroyable !

Gestion des espaces dans le quotidien avec plusieurs chiens

L’intérêt de réfléchir à comment gérer et aménager l’espace où habitent nos chiens est d’éviter des tensions, des situations qui pourraient créer des bagarres ou des comportements indésirables.

Séparer ou limiter l’accès de certains espaces

Il peut être important de séparer les chiens pour une situation ou une durée définie, ou alors de limiter l’espace afin de préserver les relations entre les individus.

Pour vous illustrer ce propos, je vous partage une situation concrète que nous avons rencontré avec nos chiens :
Marty peut avoir tendance à émettre des comportements tels que : fixer, charger, aboyer et grogner un autre chien présent dans la pièce lorsque nous mettons de la nourriture sur le plan de travail dans la cuisine. Pour sécuriser ces moments, nous avons notamment installé une barrière pour bébé à l’entrée de la cuisine et appris à nos chiens à rester derrière dans le calme afin de réduire voire d’éliminer les tensions lorsque nous cuisinons.

Cette barrière nous permet d’arranger les antécédents et de permettre au comportement indésirable voire « dangereux » de Marty lorsqu’on vit avec plusieurs chiens, de ne plus avoir à apparaître sans avoir à passer par un plan d’action important en modification comportementale. Une solution rapide, simple et très efficace !

vivre avec plusieurs chiens espaces barriere bebe

Espaces de couchages

Il est conseillé de placer de nombreux espaces de couchages dans l’espace de vie des chiens afin qu’ils puissent avoir le choix de se reposer où ils le souhaitent et surtout où ils se sentent bien.

Le sommeil est essentiel à la bonne qualité de vie de nos chiens. Le sommeil chez le chien est, comme chez l’humain, un élément vital et fondamental au développement, à la santé physique et émotionnelle, aux apprentissages. Donc pour « bien apprendre » il est essentiel de bien dormir !

Dans le cas d’un chien « réactif », « sensible » ou même sportif, le sommeil est d’autant plus important à surveiller puisque c’est un facteur qui peut influencer l’apprentissage toujours, mais aussi la progression du plan d’action ou la performance entre autres.

Dans notre cas, les chiens ont le droit d’aller sur le canapé quand ils le souhaitent, ils ont également un fauteuil dans la salle à manger, un matelas dans notre chambre qui est toujours ouverte et deux autres tapis dans la chambre aussi. La chambre est l’espace le plus « calme » en journée et cela permet aux individus qui ont besoin d’être tranquilles de l’être s’ils le souhaitent. Pheïko apprécie particulièrement se reposer sur le matelas au retour de balade par exemple.

Lors des absences

Nos chiens restent seuls à la maison 6 heures par jour maximum et notre temps d’absence moyen est moindre : environ 3 heures.
Ils restent tous ensemble et ont accès à tout notre espace de vie : salon, salle à manger, couloir, cuisine et chambre.
Pour nous assurer que tout se passe bien pour eux lorsqu’on est absents, nous avons fait le choix d’installer une caméra dans le salon/salle à manger qui est la plus grande pièce. Cela nous permet de voir si les chiens semblent stressés par notre départ ou non, s’ils dorment, où ils dorment, s’ils regardent par la porte fenêtre ou sont attentifs à ce qu’il se passe à l’extérieur ou encore si le partage des ressources laissées à disposition est un problème.

vivre avec plusieurs chiens espaces absences

Organisation des repas et gestion des ressources dans notre foyer multi-chiens

Organisation des repas

A l’arrivée de Sun, notre organisation des repas à été un peu bousculée. Quand nous avons adopté Sun, il était très maigre et avait grandement manqué de nourriture les premiers mois de sa vie. Le premier soir à la maison, nous avons dû mettre en place certains aménagements afin d’éviter qu’il exprime de la « protection de ressources », donc qu’il émette des comportements tels que des grognements, le retroussement des babines, l’aboiement et l’agression à l’approche d’un autre de nos chiens. Nous avons séparé les trois grands de Sun dans un premier temp lors des repas, aussi pour veiller à ce qu’il mange à une vitesse « normale » puisqu’il découvrait l’alimentation crue.

Bien que les comportements de « protection de ressources » soient naturels chez les animaux, nous avons décidé d’enseigner à Sun qu’il ne manquerait plus de rien et que si il avait peur que quelqu’un lui vole quelque chose il pouvait s’exprimer autrement et surtout que nous étions là pour faire en sorte que ça n’arrive pas.

J’ai d’abord travaillé le fait que Sun soit à l’aise avec ma présence autour de lui dans un rayon de 3 mètres environ lorsqu’il mangeait sa ration. Puis nous l’avons intégré dans le même lieu que les grands à distance très élevée d’eux (Sun mangeait au bout du jardin, à environ 25 mètres des autres chiens). Pour que cela puisse bien se passer dans un premier temps, je restais proche de Sun et s’il avait terminé avant les copains alors je lui donnais des friandises à fouiller dans l’herbe loin des autres chiens qui terminaient tranquillement de manger.

Aujourd’hui, nos quatre chiens mangent chacun dans leur gamelle dans le jardin ou dans le garage, sans séparation, avec notre présence. Ils ne cherchent pas à « voler » dans les gamelles des autres et échangent leurs gamelles d’eux-mêmes pour lécher les petits restes des autres en fin de repas.

Pour maintenir un équilibre et une bonne ambiance lors des repas de nos chiens, nous appliquons quelques règles de base :

  • Les gamelles sont espacées d’au moins 3 à 5 mètres.
  • Chaque chien mange sur un lieu précis dans le jardin et sait donc attendre vers ce lieu pendant qu’on pose les autres gamelles. Il s’agit de rituels que nous avons mis en place : Marty mange vers l’étendoir à linge, Pheïko mange vers le cabanon, Imik mange à côté d’un plot, Sun mange à côté d’un arbre.
  • Un chien qui a fini de manger ne va pas mettre le nez dans la gamelle d’un autre tant que l’autre n’a pas terminé et n’est pas parti de son lieu de repas. Si besoin, on aide le chien qui a terminé avant à rester loin avec des friandises lancées au sol ou en le faisant sortir du jardin pour fouiller des friandises dans le garage.

Jouets et friandises

Les jouets à fourrer et tartiner sont des outils de gestion très pratiques que nous utilisons très régulièrement. En effet, ils permettent de réduire l’apparition de comportements indésirables dans certaines situations, comme par exemple :

  • L’humaine doit travailler au bureau, les balades n’ont pas encore été faites et les chiens ont envie de bouger, de faire une activité > les jouets fourrés permettent de laisser l’humaine travailler avant de pouvoir sortir les loulous.
  • L’arrivée d’invités à la maison qui rend les chiens très contents et les humains parfois peu disponibles pour eux > le fait de donner des jouets fourrés ou tartinés pendant ce moment permet aux chiens de rapidement dire bonjour aux invités dans le calme puis de faire autre chose seuls.
  • Lorsqu’un chien doit apprendre à se reposer ou se désengager vis-à-vis de moi après un entraînement > les jouets de léchage peuvent permettre à ce chien de se poser et revenir à une activité plus calme de lui-même.

Avec quatre chiens, nous avons fait le choix qu’à chaque fois qu’un individu avait besoin ou envie de ce type de jouet, alors on en propose également aux autres et ils disent « oui » ou « non ». Cela arrive qu’un chien dorme et n’en veuille pas pendant que les autres s’amusent avec leurs jouets fourrés.

Chez nous, chaque chien à son endroit « préféré » pour jouer à obtenir la nourriture qu’il y a dans ces jouets, donc on veille à ce que tout le monde aille là où il le souhaite sans être gêné par un autre chien.

vivre avec plusieurs chiens foraging1
vivre avec plusieurs chiens foraging2

Par exemple, Sun aime beaucoup être sur le canapé et peut rapidement s’agacer (lever la tête, fixer du regard et grogner) si un autre des chiens vient aussi sur le canapé, alors on propose d’autres lieux très confortables au loulou qui avait envie d’être sur le canapé comme un de leur matelas dans notre chambre par exemple.

Des jouets et friandises naturelles masticatoires telles que des cornes de buffle sont également laissés à disposition dans la maison et cela est possible car pour ces ressources-là, les chiens les échangent et les partagent sans tensions.

Entraîner 4 chiens

Salle dédiée

Pour augmenter la probabilité que j’entraîne mes chiens régulièrement, j’ai décidé d’aménager une salle dédiée à cette activité. Il s’agit d’un arrangement d’environnement afin de faire augmenter mon comportement « entraîner les chiens » au quotidien.

Inspirés de Camille Nguyen et sa salle d’entraînement incroyable, nous avons refait une chambre pour les entrainements des loulous avec mon conjoint.

Dans cette salle :

→ Le sol est anti-dérapant et anti-choc,
→ Le placard est rempli de tout le matériel dont je peux avoir besoin en fitness, soins coopératifs et il contient un espace pour le matériel de nosework,
→ Je peux trouver les jouets préférés de mes chiens dédiés aux entraînements,
→ Une station est présente,
→ Mes plannings de travail, programmes ou plans d’actions en cours avec chacun des chiens sont présents sur une table dédiée ou affichés au mur.

vivre avec plusieurs chiens a entrainer

Cet espace spécialement conçu pour qu’on s’entraîne avec mes chiens me permet de rester motivée toute l’année et fait partie des renforçateurs pour moi : à chaque fois que j’entre dans cette pièce, je me sens bien et je sais que ça annonce de chouettes moments avec mes amours de chiens !

Planning d’entraînement à la semaine

Pour rester rigoureuse et ne rien oublier à propos des entraînements de mes 4 chiens, j’utilise un planning à la semaine !

Cela fait plus d’un an que j’utilise cet outil et j’en suis toujours aussi fan ! Ce planning me permet notamment de :

  • Collecter des données (balades avec des copains chiens, rdv vétérinaire ou ostéo…),
  • Suivre notre progression et savoir “où on en est” pour chaque training,
  • Planifier des entraînements,
  • Prévoir des jours de repos pour mes chiens.
vivre avec plusieurs chiens planning entrainement

J’ai fait le choix d’établir un code couleur pour m’y retrouver car chacun a un planning d’activité adapté et individualisé : 1 couleur = 1 chien (bleu pour Marty, gris pour Pheïko, vert pour Imik et orange pour Sun). Pour certaines infos je regroupe également en écrivant au crayon de papier ou stylo bic.

Aussi, je ne note pas nos balades quotidiennes sur ce planning car elles sont habituelles. C’est un outil précieux dans mon quotidien et un renforçateur pour moi à la fin de chaque semaine puisque cela me permet de visualiser tout le travail accompli avec mes chiens ! Avec ce planning, les journées et semaines des chiens sont équilibrées en termes d’activités et de comblement des besoins : balades, repos, interactions avec d’autres congénères, jeu avec moi, entraînements variés.

Finalement, vivre avec plusieurs chiens ça représente quoi ?

Partager sa vie avec quatre chiens n’est pas « si simple », cela demande de l’implication, du temps, de l’argent et beaucoup d’amour. J’ai beaucoup de chance de les avoir dans ma vie, chacun a son caractère, son individualité si précieuse qui me permet d’évoluer en tant qu’humaine et de devenir meilleure. Je suis très fière de notre vie tous les six telle qu’elle est, on passe du temps ensemble, on s’entraîne, on surmonte les difficultés rencontrées, on marche beaucoup, on joue beaucoup et tout cela fait partie de notre définition du bonheur.

vivre avec plusieurs chiens conclusion 1

Pour terminer cet article, je tiens à rappeler l’importance de respecter chaque individu dans un foyer multi-chiens qu’il soit « à plein temps » ou « pour quelques jours ». Notre observation est vraiment un outil puissant pour veiller à ce que tout le monde se sente bien. Aussi, en cas de problèmes ou de conflits, des moyens et outils existent pour aider à l’amélioration de la situation dans le respect du rythme de chacun des individus et en toute bienveillance.

Pour cela, vous trouverez d’excellents outils et exercices dans le cours « Foyer Multi-Chiens » donné par Wini Verschueren sur la plateforme. En cas de problématique importante ou de besoin d’être accompagné, vous pouvez vous tourner vers un(e) éducateur-trice canin qui fournit un travail basé sur la science du comportement, afin d’être épaulé pour faire évoluer votre foyer multi-chiens vers la bonne direction et dans le respect de tous : chiens bien-sûr mais aussi (et surtout) leurs humains !

Plus d'articles à explorer

Les formations de Élodie Pin

Aucune formation trouvée

Réponses

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.