fbpx

Medical training et soins coopératifs, quelle différence ?

medical training soins coopératifs camille nguyen muzoplus muzo chien
Facebook
Twitter
LinkedIn

Le medical training comprend toutes les techniques d’apprentissage permettant de prendre soin d’un être vivant. Ces soins peuvent aller de procédures médicales (prise de sang, vaccination, examen, etc.) à des manipulations d’entretien de la vie de tous les jours (brossage, douche, retrait de parasites, etc.). 

Il existe plusieurs manières de travailler en medical training. Les procédures les plus fréquemment employées sont l’exposition graduelle, le conditionnement, la désensibilisation associée au contre conditionnement et les soins coopératifs. Travailler en medical training consiste très rarement en l’application d’une seule de ces procédures mais plutôt en la combinaison de plusieurs à des degrés différents. Ce qui compte pour nous dans ce groupe est de respecter  l’individu à soigner et de minimiser au maximum de nos capacités l’éventuel inconfort d’une manipulation, voire de la rendre agréable quand cela est possible. 

Exposition graduelle 

Le concept de l’exposition graduelle est de soumettre l’animal de manière très très très progressive à un soin. La progression doit être suffisamment lente pour que l’animal ne la trouve pas inconfortable.  

Dans cette procédure, les renforçateurs ne sont pas utilisés. On fait juste en sorte d’habituer extrêmement méthodiquement et lentement l’animal à la procédure.  

Par exemple : Je montre une brosse à l’animal puis je la range. Il ne s’est rien passé ni de positif ni de négatif pour l’animal. Puis je touche l’animal avec la brosse juste une fois et je range la brosse. J’observe l’animal pour vérifier qu’il n’a pas de réaction négative à ce contact. Il ne s’est rien passé ni de positif ni de négatif. 

IMPORTANT: Dans une procédure d’exposition graduelle, l’animal ne doit jamais avoir été sensibilisé au soin ou à la manipulation ! Si l’animal est déjà inquiet du soin, on passe automatiquement dans une procédure de désensibilisation (voir plus bas) 

Conditionnement classique 

Le conditionnement classique consiste à associer le soin à quelque chose d’agréable. Tout comme dans le travail d’exposition graduelle, l’idée est d’introduire progressivement une procédure MAIS ensuite de donner quelque chose que l’animal aime à chacune de ces étapes. 

Dans cette procédure, l’animal n’a pas de contrôle sur ce qu’il lui arrive mais je fais en sorte de créer une association positive avec les manipulations effectuées. Ici, c’est l’apparition de l’outil (brosse, coupe-griffe, etc.) qui fait arriver une friandise et non le comportement de l’animal. 

Par exemple : Je montre une brosse à l’animal, je lui donne une friandise puis je la range. Puis je touche l’animal avec la brosse juste une fois, je lui donne une friandise et je range la brosse.  

Désensibilisation associée au contre conditionnement 

La désensibilisation associée au contre conditionnement se fait sur un animal déjà sensibilisé donc pour lequel le soin ou la manipulation provoque déjà une forme d’anxiété. 

Le concept de cette procédure est de réintroduire très très très progressivement la manipulation ou le soin en dessous du seuil de réaction de l’animal et d’y associer quelque chose que l’animal aime. Dans cette procédure, il est essentiel d’observer le comportement de l’animal pour ne pas dépasser son seuil de tolérance afin de bien le désensibiliser et non pas accidentellement le sensibiliser encore plus. 

Par exemple : L’animal cherche en temps normal à fuir le brossage.  

Cas 1 : Je montre la brosse, l’animal fuit. Je ne peux pas commencer la session, je suis déjà hors de sa zone de tolérance. Je vais acheter une nouvelle brosse qui ne ressemble pas du tout à la première et je suis le protocole du cas 2. 

Cas 2 : Je montre la brosse en me plaçant très loin, l’animal ne s’approche pas mais ne fuit pas non plus. Je lui donne (lance...) une friandise puis je range la brosse. 

Soins coopératifs 

Les soins coopératifs consistent à enseigner à l’animal à adopter des comportements qui lui permettront d’avoir un peu de contrôle sur les soins à effectuer. Si l’animal réalise le comportement, l’humain commence l’entraînement ou le soin. Si l’animal réalise un autre comportement, l’humain cesse l’entraînement ou le soin. Voir article “Les soins coopératifs” pour plus de détails. 

Cette méthode est ensuite associée à la désensibilisation ou au conditionnement classique. 

Par exemple - soins coopératifs associés au conditionnement classique : J’ai enseigné au chien que mettre les pattes sur une cible me fait commencer à le brosser. L’animal monte sur la cible, je montre une brosse à l’animal, je lui donne une friandise puis je la range. L’animal est toujours sur la cible. Je touche l’animal avec la brosse juste une fois, je lui donne une friandise et je range la brosse. L’animal sort de la cible : je ne ressors plus la brosse.

 

Ainsi, les soins coopératifs sont du medical training. Mais tous les entraînements de medical training ne sont pas forcément des soins coopératifs. 


Merci à Lisa Longo, Iris Castaing et Cynthia Edelman pour leur relecture et suggestions sur cet article. 

Pour plus d’information sur les soins coopératifs, lisez les articles https://muzoplus.fr/blog/sante-soins/les-soins-cooperatifs-quest-ce-que-cest/ et https://muzoplus.fr/blog/sante-soins/le-bucket-game-une-initiation-aux-soins-cooperatifs/ écrits par Iris Castaing. 

Plus d'articles à explorer

marche chien muzo pauline mignot

La marche :  Une alliée oubliée ? 

Observation :  A force de de répondre à vos demandes et questions, de discuter rééducation physique, proprioception, préparation physique, que ce soit

Les cours de Camille Nguyen

Camille Nguyen

Instructeur Fitness Canin

Camille Nguyen

IFC - Examen études de cas

Cet examen est axé sur la pratique. Une fois l'examen commencé vous avez 26 semaines (6 mois) pour le réaliser et envoyer vos documents et vidéos. Le compte à rebours des 26 semaines commence au moment où vous avez réglé votre inscription à l’examen : vous pouvez retrouver cette date en vous rendant dans votre compte...
Camille Nguyen

Renforcement Musculaire

L’objectif de ce cours est d’apprendre à construire un programme hebdomadaire de renforcement musculaire réaliste, équilibré et adapté. Nous y verrons comment le muscle fonctionne, comment faire évoluer les exercices en fonction des progrès du chien, comment choisir des exercices qui se complètent et comment reconnaître ou concevoir soi-même un exercice de renforcement musculaire. Ce...
Camille Nguyen

Préparation physique aux sports canins

L’objectif de ce cours est d’apprendre à analyser les besoins spécifiques d’un sport afin de préparer le chien pour sa séance, sa saison et sa carrière. A l’issue de ce cours, vous pourrez établir de façon concrète quels types d’exercices sont à mettre en place pour optimiser les mouvements du chien dans la pratique d’un...
Camille Nguyen

Treibball Novice

Initialement créé pour les chiens de berger, ce jeu très récent consiste à pousser des ballons gonflables dans un but comme un chien rassemblerait des moutons dans un enclos. Il convient aux chiens de toutes races et de tout tempérament : en effet, le treibball est un excellent sport pour canaliser les chiens les plus...
Camille Nguyen

Structure et flatwork

Dans ce cours, nous aborderons plus en détail la structure du chien, comment elle affecte les fonctions motrices et comment entraîner un chien sur le plat (flatwork). L’objectif est de permettre au chien d’utiliser son corps de façon optimale et équilibrée en le faisant travailler sur des mouvements naturels.

Une réponse à “Medical training et soins coopératifs, quelle différence ?”

  1. vollaro dit :

    merci pour ces eclairages;on fait souvent des confusions

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.