Fabriquer son sifflet pour l’entraînement animalier

fabriquer son sifflet pour l'entraînement animalier
Facebook
Twitter
LinkedIn

Lors de mes stages ou de mes cours en ligne, on me demande souvent où se procurer le sifflet que j’utilise en soins coopératifs. S’il n’est plus possible de trouver exactement le même car il n’est plus produit, voici un petit article pour vous en fabriquer un tout aussi efficace, confortable et sécuritaire qui vous suivra dans tous vos entraînements ! Nous verrons aussi quelles utilisations peuvent être faites de votre sifflet.

fabriquer son sifflet pour l'entraînement animalier

Plusieurs type de sifflets, plusieurs utilisations

Utiliser un sifflet lors des entraînements avec son animal peut avoir plusieurs utilités.

Certains penseront en premier lieu à l’utilisation du sifflet dans le cadre de l’apprentissage du rappel, notamment pour les chiens. Le sifflet peut effectivement être un signal pour communiquer à son animal que l’on souhaite qu’il revienne vers nous. Le son du sifflet est bien distinct et se détache des autres sons environnants. Il tranche avec le son de notre voix qui peut parfois devenir un fond sonore pour notre animal (lorsque qu’on discute avec un ami pendant la balade par exemple). 
De plus, chaque sifflet aura sa propre fréquence, un son bien à lui et constant. Cela le rend immédiatement reconnaissable pour notre animal.
Notre tonalité vocale revêt une valence émotionnelle qui varie en fonction de notre humeur du moment et peut affecter notre animal et l’entraînement. Le son du sifflet est neutre et ne transmet pas notre émotion à notre animal.  On évite également de devoir forcer sur la voix pour qu’il nous entende si notre animal est à distance.

plusieurs types de sillfets

C’est d’ailleurs pour cette raison que les bergers utilisent souvent un sifflet pour communiquer avec leur chien en montagne et leur donner les indications de directions et d’allure pour conduire le troupeau : malgré le vent, la distance, le bruit du troupeau… le son du sifflet reste identifiable pour le chien. Dans ce dernier exemple, le sifflet utilisé sera un peu particulier car sa forme permet d’en moduler le son selon le placement de la bouche et de la langue, et de produire ainsi des signaux sonores divers correspondant aux différents comportements de conduite du troupeau comme les directions droite et gauche, le stop, le rappel, le pousse, regarder derrière etc.

Certains fabricants proposent des sifflets qui ont différents volumes ou fréquences de son (par exemple des sifflets à ultrasons) selon le type d’entraînement, l’environnement dans lequel le sifflet sera utilisé ou encore la sensibilité de l’animal.

Le sifflet peut donc être un signal pour indiquer à notre animal que nous souhaitons qu’il réalise un certain comportement.

Nous pouvons également utiliser le sifflet en tant que marqueur lors de nos entraînements.

Pourquoi utiliser un sifflet en tant que marqueur ?

Dans le cadre de l’entraînement, un marqueur est un stimulus indiquant à l’animal que le renforçateur va arriver.

Que vous en ayez conscience ou non, à partir du moment où vous entraînez un animal à l’aide de renforçateurs, alors vous utilisez un marqueur. Cela peut être le fait de débuter le mouvement de votre main vers votre pochette à friandise ! Mais on peut aussi utiliser le marqueur en conscience pour rendre nos entraînements plus clairs et efficaces.
Le plus connu des marqueurs est le clicker, un petit boîtier contenant une languette en métal qui émet un « clic » lorsqu’on appuie dessus. Lorsque l’animal entend le « clic », il sait que son entraîneur va lui délivrer un renforçateur, tel qu’une friandise ou une partie de jeu. Cela permet à l’entraîneur de « marquer » le moment où l’animal va proposer un comportement précis. A chaque fois que l’animal produit ce comportement, ce son est émis et le renforçateur est distribué. Avec la répétition, l’animal comprend que s’il veut obtenir un renforçateur, il doit proposer à nouveau le comportement qui a déclenché le marqueur.
Pour les animaux qui ont bien assimilé ce concept, il suffit parfois d’une seule répétition pour qu’ils proposent à nouveau le comportement marqué. L’entraîneur doit alors être précis et avoir un bon timing pour renforcer le comportement souhaité et ne pas induire l’animal en erreur.

Et alors le sifflet dans tout ça ?

et alors le sillfet dans tout ca

J’aime utiliser le sifflet à la place du clicker lors des entraînements en soins coopératifs ou medical training, tout simplement car nous avons besoin de nos deux mains libres pour pouvoir faire les soins.

Le sifflet, utilisé dans ce contexte précis devient également un prédicteur pour l’animal du type d’entraînement qui va suivre. Il sait que nous allons nous entraîner en soins coopératifs. L’historique des entraînements précédents associe au sifflet une émotion positive et agréable. Lorsque l’animal voit le sifflet en début de séance, cela déclenche alors ce qu’on appelle une Réponse Émotionnelle Conditionnée (REC) et le met dans les meilleures dispositions pour les procédures de contre-conditionnement et désensibilisation que je vais mettre en place ensuite.

Un peu comme lorsque vous rentrez chez-vous, et qu’en poussant la porte, vous sentez une bonne odeur de cuisine. Vous êtes tout content et vous salivez d’avance (c’est une REC) à l’idée de savourer un bon repas. Avouez, vous êtes alors de bonne humeur n’est-ce pas ?

Tutoriel pour fabriquer le sifflet idéal pour l’entraînement.

Pour fabriquer le sifflet idéal pour l’entraînement, rien de bien compliqué. Mais il faut quand même respecter quelques principes de sécurité.

Pour commencer, je vous conseille de trouver un petit sifflet dont l’extrémité sera tubulaire. Il y a différents types et matières que vous pourrez adapter selon vos goûts et préférences.
Par exemple, un petit sifflet type porte-clef en aluminium sera peu cher et fera tout à fait l’affaire.

Une fois le sifflet en main, il vous faudra trouver un morceau de tube en silicone alimentaire. On peut en trouver sur internet mais aussi en magasin de bricolage. Son diamètre devra être juste un peu plus grand que celui de l’extrémité de votre sifflet.

Vous pourrez ajouter ce morceau de tube (en découpant la longueur qui vous conviendra le mieux) au bout de votre sifflet.

Rajouter à votre sifflet cette extrémité souple aura 2 utilités :

  • Le confort : Tenir un sifflet avec les lèvres peut être fatigant dans la durée. Le tenir avec les dents l’est beaucoup moins mais si le sifflet est rigide cela est peu confortable. L’embout souple permet de tenir le sifflet entre les dents de manière confortable.
  • La sécurité : L’embout souple évite le risque de se blesser dans le cas où l’animal nous heurterait le menton (se mordre les lèvres si on tient le sifflet avec les lèvres ou se casser des dents si on le tient avec les dents).

Vous pouvez rajouter un tour de cou avec un système de « breakaway » anti-étouffement à votre sifflet pour l’avoir toujours sur vous. Pour des raisons de sécurité nous devons être sûr qu’il se détache en cas d’accrochage avec votre animal ou avec l’environnement (imaginez votre cordon se prenant dans le licol de votre cheval qui panique…).

Vous voilà avec le sifflet parfait pour les entraînements avec votre chien, chat, cheval, oiseau… que vous l’utilisiez comme marqueur ou comme signal pour le rappel ou pour un autre comportement !

Plus d'articles à explorer

communiquer avec chien pointer

Communiquer avec son chien : nos conseils

Pour être compris par son chien, l’être humain a besoin de savoir se faire comprendre. Des conseils sur la façon de s’exprimer optimiseront la communication.

Les cours de Iris Castaing

Iris Castaing
4.8/5

Le medical training, appelé aussi husbandry training, entrainement médical ou soins coopératifs, a pour but d’entrainer les animaux à se faire soigner volontairement. C’est un choix éthique et pratique. Il est très largement utilisé dans les parcs zoologiques pour soigner les animaux sauvages tout en évitant anesthésies, contentions, stress et fait partie des programmes d’enrichissements de la vie quotidienne.

Iris Castaing
5.0/5

Parfois lorsqu’on a un chiot et que l’on souhaite partager avec un lui un sport, on se demande ce que l’on pourrait lui apprendre en attendant que sa croissance soit terminée et qu’on l’on puisse démarrer les apprentissages du sport lui même. Ce cours s’adresse à tous ceux qui souhaitent se lancer dans un sport canin.

Iris Castaing
4.9/5

Le medical training, appelé aussi husbandry training, entrainement médical ou soins coopératifs, a pour but d’entrainer les animaux à se faire soigner volontairement. C’est un choix éthique et pratique. Il est très largement utilisé dans les parcs zoologiques pour soigner les animaux sauvages tout en évitant anesthésies, contentions, stress et fait partie des programmes d’enrichissements de la vie quotidienne.

Réponses

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.